Portage face au monde: pourquoi et comment l'éviter?

Un bébé porté face au monde n'est pas dans une posture favorable à son développement et ne lui permet pas d'entrer en relation avec son porteur. Il est cependant tout à fait possible d’ouvrir son enfant vers l’extérieur tout en respectant ses besoins et ses compétences.
 
Pourquoi éviter de porter un bébé face au monde ?

Posture : impossible d’assurer un bon soutien de la colonne vertébrale, qui se retrouve tassée ou cambrée ; impossible de placer le bébé en position accroupie pour accompagner le bon développement de ses hanches.
Sur-stimulation : impossible de se blottir contre le porteur en cas de besoin (peur, fatigue…) ; sans possibilité de retrait, le bébé subit les stimulations qui peuvent provoquer chez lui un état d'hypervigilance.
Stress : pas de communication entre le bébé et la personne qui le porte, et impossibilité de décharge des tensions ; le bébé ne peut communiquer ses émotions, ce qui est souvent à l'origine de pleurs intenses (qualifiés d’inexpliqués).
Blessures : à cheval sur le tissu, tout le poids du bébé repose sur ses parties génitales ce qui occasionne pincements, engoncement… Attention également aux artères qui, chez le bébé, nourrissent les têtes fémorales.
 
Pour le porteur : le bébé étant automatiquement tiré vers l’avant, cette position occasionne une cambrure du dos, des tensions dans les épaules et le dos et un excès de charge sur le périnée.

 
 
 
 
 
 
 

Les alternatives


Très tôt (parfois dès 2 mois), la plupart des bébés demandent à pouvoir se tourner vers le monde extérieur.
Quelles sont alors les alternatives au portage face au monde susceptibles de satisfaire la curiosité de bébé tout en respectant ses besoins physiques et émotionnels ?

Un dispositif de portage adapté (écharpe avec ou sans anneaux, hamac réglable) permet de porter très tôt un bébé sur le côté ou dans le dos.
Visitez notre page facebook
Trouver un cours de portage dans votre région